Vous êtes ici : L'Europe en mutation   >   La fédération de recherche

La fédération de recherche

Présentation

 

Lors de la création de l'université de Strasbourg des responsables d'unités de recherche se sont interrogés sur les moyens d'assurer une visibilité accrue à leurs travaux et de favoriser les recherches pluridisciplinaires, voire interdisciplinaires, en droit mais aussi au-delà du droit avec la présence d'équipes relevant de l'économie et de l'histoire. Tout naturellement ce sont les thèmes autour de l'Europe - qu'il s'agisse de l'Union européenne, du Conseil de l'Europe ou des États qui composent ces ensembles régionaux - qui sont apparus comme le lien le plus fort entre les sept unités de recherche partenaires du projet de créer une fédération de recherche labellisée par l'Université de Strasbourg et le CNRS. À travers ce vaste périmètre, deux axes prioritaires ont été retenus par les fondateurs de la nouvelle structure. Le premier axe porte sur le « monde de l'entreprise et la finance » ; le second axe de recherche porte sur les « droits fondamentaux, identités et frontières ».

La recherche tend à identifier et analyser les transformations générées par les droits européens non seulement sur les régimes juridiques nationaux, mais également sur les concepts fondamentaux les sous-tendant. Simultanément, une approche ascendante tend à mettre en lumière ce que doivent les droits européens aux droits nationaux. Une attention particulière est portée sur les influences mutuelles de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe. Par ailleurs, tout en incluant des questions de droit et en dépassant le périmètre du juridique, la Fédération de recherche L'Europe en mutation : histoire, économie et identités culturelles entend travailler sur les identités européennes et les circulations des personnes, des savoirs et des modèles.

Au cours de ses deux premières années d'existence, la Fédération de recherche L'Europe en mutation a organisé deux colloques qui lui ont été propres et quarante-cinq au profit de ses unités de recherche, dont onze ont reçu le label CNRS. En effet, l'ensemble de ces éléments s'inscrit dans une politique forte de coopération entre l'université de Strasbourg et le CNRS.

Ces actions communes, portées par plus de 160 enseignants-chercheurs, sont complétées par l'accompagnement des jeunes chercheurs (360 doctorants) et leur insertion dans les équipes établies en vue d'assurer l'avenir et le développement de la recherche strasbourgeoise sur l'Europe.

 

Frédérique Berrod, Professeur
Directrice de la Fédération de recherche L'Europe en mutation : histoire, droit, économie et identités culturelles