Vous êtes ici : L'Europe en mutation   >   La fédération de recherche   >   Axes de recherche   >   Sécurité

Sécurité

Intégrations européennes, histoire et sécurité (sécurité des systèmes, des espaces, des personnes et des produits)



  • Sécurité des systèmes

    La crise financière, puis économique et sociale de ces dernières années, remet en cause la sécurité des systèmes financiers, économiques, sociaux et même des systèmes juridiques. La sécurité des systèmes permet aussi de réfléchir au sens de l'intégration européenne dans les différents États membres, en remodelant les conceptions nationales traditionnelles et les particularismes locaux. La mise en cause de la sécurité économique et juridique qui peut résulter de ce processus d'unification européenne est d'ailleurs ressentie comme une menace par les opinions publiques, singulièrement en période de crise, lesquelles revendiquent parfois moins d'Europe ou, à tout le moins, une autre Europe. Les études menées par la Fédération dans ce cadre ont pour objectif de rechercher comment il est possible de sécuriser aujourd'hui ces différents systèmes, sans pour autant mettre en cause l'identité propre de chaque État membre et la protection des droits fondamentaux, dans le cadre de l'Union et plus largement du Conseil de l'Europe.


  • Sécurité des espaces

    Sécuriser les systèmes de droit comme les systèmes économiques ou sociaux conduit à poser la question des frontières de l'intégration européenne. La question de la frontière est souvent minorée dans l'Union européenne, attachée pendant longtemps à prôner sa disparition pure et simple pour ouvrir de nouveaux espaces de libre circulation. Les élargissements successifs et le développement de politiques de l'Union dans les domaines politiquement sensibles des migrations, de la lutte contre le terrorisme ou de la défense commune ont mis à jour la nécessité de repenser les espaces européens et mondiaux comme des espaces de sécurité (espace de liberté de sécurité et de justice dans l'Union européenne ; sécurisation de l'espace maritime ou informatique, etc.). La sécurité des espaces permet donc d'affronter la problématique des mutations contemporaines de la frontière, dans une perspective historique et juridique.



  • Sécurité des personnes et des produits

    Le développement des politiques européennes d'immigration ou de sécurisation des déplacements de personnes ne peut pas être correctement analysé sans une attention particulière portée à la sécurité des personnes et des produits. Les crises sanitaires en Europe ont tout autant mis à jour la pertinence de penser une politique européenne de sécurité alimentaire et sanitaire. Le développement du progrès technologique, concurremment à la mise en cause de la sécurité des systèmes informatiques, est un autre exemple de l'urgente nécessité de repenser la politique de protection des données personnelles. Ces thématiques transversales sont l'occasion de mieux appréhender le concept de sécurité dans sa dimension humaine et, le cas échant, de droit fondamental du citoyen.